Attentat à Nice : pour le père Hugues de Woillemont, les chrétiens et la France ont été visés

Le père Hugues de Woillemont, secrétaire général de la conférence des évêques de France, est l’invité des 4 Vérités de France 2, vendredi 30 octobre.

FRANCE 2

Vingt-quatre heures après l’attentat survenu dans la basilique Notre-Dame de Nice (Alpes-Maritimes), le père Hugues de Woillemont, secrétaire général de la conférence des évêques de France, dit ressentir "beaucoup de douleur", vendredi 30 octobre. Invité des 4 Vérités de France 2, il exprime sa "compassion". "Mes pensées et ma prière vont aux victimes, aux trois personnes qui ont été assassinées et à leurs familles", indique-t-il. "Ce sont bien sûr les chrétiens qui vont visés, mais à travers eux, c’est aussi la France", estime Hugues de Woillemont.

Agir contre l’islam radical

"Nous savons l’État tout à fait mobilisé pour cette guerre contre le radicalisme islamique. La gangrène, c’est aussi les moyens que chacun d’entre nous avons, de pouvoir mieux connaître les autres, d’avoir l’estime de la religion de l’autre", déclare le secrétaire général de la conférence des évêques de France. Quant aux caricatures de Mahomet, le père Hugues de Woillemont rappelle que l’Église défend les libertés de conscience et d’expression. "Maintenant, ce n’est pas parce que quelque chose est légal que c’est bien. (…) Il y a le respect des personnes", estime-t-il.