Vrai ou fake : comment les autorités démasquent les fausses victimes du 13-Novembre ?

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
6media Vrai ou Fake SUJET FAUSSES VICTIMES FLOUTEES OK
franceinfo
Article rédigé par
France Télévisions

Depuis les attentats du 13-Novembre, 16 personnes ont tenté de se faire passer pour des victimes officielles. 16 "fausses victimes" qui ont été débusquées par les autorités. Comment les autorités les démasquent-elles ?

Alexandra, Parisienne, agissait depuis le 13 novembre 2015 comme l'une des nombreuses victimes des attentats. Selon ses dires, elle aurait perdu deux de ses amis au Carillon, un bar parisien, et au même moment, elle se serait pris une balle de kalachnikov dans le bras. Mais certaines incohérences dans ses propos ont ouvert les yeux des autorités. La première est une interview donnée à un média étranger où la jeune femme explique qu'elle "n'était pas au Carillon au moment de l'attentat".

Les "fausses victimes du 13-Novembre"

Mais sa version a changé avec le temps. Pendant deux ans, elle aura réussi à duper tout le monde et empocher de l'argent de la part du fonds de garantie des victimes, l'organisme qui dédommage les victimes du terrorisme. C'est le témoignage d'une deuxième personne, "une vraie victime", qui mettra les enquêteurs sur la piste d'un faux témoignage. Un prélèvement bancaire effectué au moment de l'attentat dans un autre arrondissement mettra fin à tous les doutes. Alexandra a écopé de six mois de prison ferme pour faux témoignage et escroquerie.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers 13-Novembre

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.