Cet article date de plus de quatre ans.

Vidéo Chambre noire : Jérôme Delay

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 6 min.
Envoyé spécial. Chambre noire : Jérôme Delay
Article rédigé par
France Télévisions

Le photographe Jérôme Delay, chef du bureau de l'Associated Press en Afrique, était à Paris lors des attentats du vendredi 13 novembre 2015. Il témoigne dans la "Chambre noire" du magazine "Envoyé spécial".

Jérôme Delay est le chef du bureau de l'Associated Press en Afrique. Basé à Johannesburg, il était à Paris lors des attentats du vendredi 13 novembre 2015. Dans la "Chambre noire" du magazine "Envoyé spécial", il commente deux de ses clichés pris durant cette terrible soirée et le lendemain.

Un corps recouvert d'un drap, nimbé d'une lumière étrange devant un graffiti rouge, a fait la une des journaux. Cette photo d'une victime inconnue du 13-Novembre, il aurait "préféré ne pas la faire..." Qui est-ce ? Que s'est-il passé ? 

"Pas chez moi, pas à Paris..."

Comme ses confrères, le photographe habitué à courir les zones de guerre est arrivé sur les lieux des attentats "sans voyeurisme", mais avec un sentiment d'incrédulité. "On n'est pas à Mossoul, on est à Paris un vendredi soir. […] C'est à la maison… Pas chez moi, pas à Paris ! On n'est pas là pour faire la guerre…"

Le lendemain, Jérôme Delay a pris, devant le restaurant Le Petit Cambodge, "une photo qui [l]'émeut beaucoup" : une jeune fille à l'écharpe jaune tenant un bouquet de fleurs "représente vraiment l'état dans lequel [le photographe] se sentait émotionnellement à ce moment-là". 

Un sujet signé Anouk Burel, Didier Dahan, Ghislain Delaval et Julie Martin, diffusé dans "Envoyé spécial" le 3 novembre 2016.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.