VIDEO. Blessés au Stade de France le 13 novembre, Aca Pavlovic et son épouse ont été oubliés par l'hommage national

Vendredi 13 novembre, Aca Pavlovic vendait des écharpes à l'entrée du Stade de France avec son épouse. Il a raconté son amertume à BFMTV 

BFMTV / DAILYMOTION

Il fait partie des personnes qui ont été gravement blessées lors de l'explosion d'un kamikaze, près du restaurant McDonald's devant le Stade de France, vendredi 13 novembre. Aca Pavlovic, 57 ans, vendait des écharpes à l'entrée de l'enceinte avec son épouse. Le couple a reçu plusieurs boulons dans l'abdomen, la tête et les jambes au moment de l'explosion du kamikaze Bilal Hadfi.

"C'est comme si j'étais un fait divers banal"

"Il n'y a pas d'explosion pour moi, c'est un souffle qui m'a projeté au sol", raconte Aca Pavlovic devant la caméra de BFMTV. L'homme a perdu l'audition sur une oreille, un de ses doigts a été arraché et son corps a été criblé de boulons. Son épouse, toujours à l'hôpital, est hémiplégique après avoir reçu un éclat dans le cerveau.

Un mois après les attentats parisiens, Aca Pavlovic, en larmes, regrette ne pas avoir été invité à l'hommage national aux victimes des attentats, le 27 novembre : "C'est comme si j'étais un fait divers banal (...). Le fait que l'on ne parle pas de nous, c'était lamentable", insiste l'homme meurtri.

Capture d\'écran montrant Aca Pavlovic, blessé grave de l\'explosion du kamikaze devant le Stade de France, décembre 2015
Capture d'écran montrant Aca Pavlovic, blessé grave de l'explosion du kamikaze devant le Stade de France, décembre 2015 (BFMTV / DAILYMOTION)