Cet article date de plus de quatre ans.

Concert de Sting au Bataclan : la direction a refoulé des membres des Eagles of Death Metal

L'un des deux chanteurs du groupe avait émis des soupçons envers des vigiles de la salle, après l'attentat survenu dans la salle le 13 novembre 2015.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'enseigne de la salle de spectacle du Bataclan, le 12 novembre 2016 à Paris. (PHILIPPE LOPEZ / AFP)

La direction du Bataclan a interdit, samedi 12 novembre, à deux membres des Eagles of Death Metal, le groupe américain qui y jouait lors de l'attentat du 13 novembre 2015, d'entrer dans la salle en raison des déclarations polémiques de son chanteur

"Ils sont venus, je les ai virés, il y a des choses qu'on ne pardonne pas", a déclaré Jules Frutos après le concert de Sting qui marquait la réouverture de la salle un an après l'attentat qui a fait 90 morts.

Le manager du groupe dément

Le chanteur des EODM, Jesse Hughes, l'un des deux membres refoulés samedi soir, avait estimé en mars dernier, dans une interview à une chaîne américaine, que l'attaque du 13-Novembre avait été préparée de l'intérieur de la salle et exprimé des soupçons à l'encontre des vigiles.

Dans un communiqué au magazine américain Billboard (en anglais), le manager des Eagles of Death Metal, Marc Pollack, a fermement nié que les deux membres du groupe aient été refoulés : "Jesse n'a même pas essayé d'entrer dans la salle pour le concert de Sting", a-t-il affirmé. L'information est "fausse", "pas de commentaire", a-t-il déclaré à l'AFP dans un mail de deux lignes.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.