Attentats du Bataclan : 6 mois de prison pour la fausse victime

Cédric Rey a été condamné à 6 mois de prison ferme ce vendredi 1er décembre pour s'être fait passer pour une victime du Bataclan. Le journaliste Antoine Marguet revient sur les faits pour France 3.

FRANCE 3

Il avait menti jusqu'à s'être fait tatouer le visage de Marianne avec le Bataclan en fond. Vendredi 1er décembre Cédric Rey a été jugé au tribunal de Versailles (Yvelines) et condamné à 6 mois de prison ferme, pour s'être fait passer par une victime des attentats terroristes du 13 novembre 2015. "Je cherchais de la reconnaissance, c'était stupide", a déclaré Cédric Rey au juge du tribunal.

Un besoin de reconnaissance

Est-ce une tentative d'escroquerie ? "Il ment aussi à des médecins pour obtenir des attestations pour son dossier d'indemnisation", précise le journaliste Antoine Marguet, en direct de Versailles (Yvelines). Le jeune homme affirme n'avoir jamais voulu se faire de l'argent sur les attentats. "Une version que semble confirmer le psychiatre qui l'a ausculté", ajoute le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Cédric Rey était en fait dans les Yvelines au moment des attentats de Paris, à 30 km du Bataclan (ici, la façade de la salle de spectacle, le 28 octobre 2016, après sa rénovation).
Cédric Rey était en fait dans les Yvelines au moment des attentats de Paris, à 30 km du Bataclan (ici, la façade de la salle de spectacle, le 28 octobre 2016, après sa rénovation). (BRUNO LEVESQUE / MAXPPP)