Attentats du 13-Novembre : Lydia, rescapée du Bataclan, raconte le premier jour du procès

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Attentats du 13-Novembre : Lydia, rescapée du Bataclan, raconte le premier jour du procès
FRANCE 3
Article rédigé par
L. Nahon, E. Martin, E. De Pourquery, N. Karczinski - France 3
France Télévisions

Le procès des attentats du 13-Novembre a débuté mercredi 8 septembre. Parmi les nombreuses parties civiles qui ont vécu cette première journée d'audience et les mots revendicatifs de Salah Abdeslam, Lydia, rescapée du Bataclan, s'est préparée à affronter le regard du terroriste. Elle témoigne. 

Les trois dernières nuits avant le début du procès des attentats du 13-Novembre ont été courtes pour Lydia, rescapée du Bataclan. Angoissée, elle est partie de chez elle trois heures avant l'ouverture du procès mercredi 8 septembre. Un moment qu'elle attend depuis six ans pour "pouvoir avancer dans mon chemin de reconstruction", explique-t-elle. Avant d'entrer dans le Palais de Justice de Paris, elle s'est posée quelques instants pour faire baisser le stress.  "On n'a pas eu la chance, ce soir-là, de pouvoir se défendre et là, ce procès, c'est notre défense." 

À la barre le 8 octobre

Lydia fait partie des rares parties civiles présentes dès l'ouverture du procès. Elle est la toute première à être rentrée dans la salle d'audience. Mais dans la salle, les mots de Salah Abdeslam, se présentant comme un combattant de l'Etat islamique, heurtent la jeune femme. "Je ne comprends pas comment il peut se mettre dans le rôle du combattant en utilisant une religion qui est aussi celle de ma famille", déclare-t-elle. Le 8 octobre, Lydia témoignera à la barre et racontera son 13 novembre. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Victimes des attentats à Paris

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.