Attentats : deux fausses victimes condamnées

Un couple qui a fait croire qu'il se trouvait au Stade de France a été indemnisé avant d'essayer de frauder après l'attentat de Nice. Ils ont été condamnés à des peines de prison.

France 2

Deux Cannois, un homme de 36 ans et sa compagne de 29 ans, ont été condamnés respectivement à 6 et 3 ans de prison ferme et au remboursement de 60 000 euros par le tribunal de Grasse (Alpes-Maritimes). Ils avaient affirmé être aux abords du Stade de France le soir du 13 novembre 2015 lors de l'explosion du deuxième des kamikaze de Saint-Denis. Ils avaient ensuite reçu 30 000 euros chacun par le Fonds de garantie des victimes des actes de terrorisme et d'autres infractions (FGTI).

Nice après Saint-Denis

Une escroquerie qui est devenue un peu trop voyante lorsque les deux personnes ont également fait une demande d'indemnisation suite à l'attentat de Nice le 14 juillet 2016. Les contradictions dans les témoignages des deux victimes présumées ont fini par causer leur perte. "Tout le monde comprendra que c'est totalement ignoble de procéder de la sorte", a déclaré Georges Gutierrez, procureur de la République de Grasse.

Le JT
Les autres sujets du JT
Michaël Dias rend hommage à son père, tué devant le Stade de France, le 13 novembre.
Michaël Dias rend hommage à son père, tué devant le Stade de France, le 13 novembre. (FRANCEINFO)