Attentats du 13-Novembre : Salah Abdeslam et tous les autres accusés n'ont pas fait appel, il n'y aura donc pas de second procès

Le seul membre encore en vie des commandos jihadistes avait été condamné à la perpétuité incompressible. "Cela ne signifie pas qu'il adhère au verdict, mais qu'il s'y résigne", ont fait savoir ses avocats.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Les accusés du procès des attentats du 13-Novembre, le jour du verdict, le 29 juin 2022, devant la cour d'assises spéciale à Paris. (ELISABETH DE POURQUERY / FRANCEINFO)

Des peines définitives. Salah Abdeslam, condamné à la réclusion criminelle à perpétuité incompressible pour son rôle dans les attentats du 13-Novembre, n'a pas fait appel de sa condamnation, a annoncé le procureur général de Paris, Rémy Heitz, mardi 12 juillet. "Aucun des vingt accusés n'a interjeté appel", a-t-il fait savoir. Et de conclure : "Il n'y aura donc pas de procès en appel."

Le délai d'appel, de dix jours, expirait lundi à minuit. Le 29 juin, et au terme de près de dix mois d'un procès "historique", Salah Abdeslam était devenu le cinquième homme en France condamné à la perpétuité incompressible, la plus haute sanction du Code pénal qui rend infime toute possibilité de remise en liberté.

Un satisfécit pour les victimes

"Cela ne signifie pas qu'il adhère au verdict et à la peine incompressible qui en résulte, mais qu'il s'y résigne", ont expliqué ses avocats Olivia Ronen et Martin Vettes dans un communiqué publié sur Twitter. "Si une telle peine est inacceptable, nous respectons la décision de celui que nous assistons."

"L'absence d'appel, et donc de second procès, sera surtout une satisfaction pour de très nombreuses victimes", a de son côté réagi Georges Salines, père de Lola, une des 132 victimes liées aux attaques du 13 novembre 2015. Et cette partie cvile de saluer "une démonstration de la justice française qui marquera les esprits pour longtemps, en France et à l'étranger".

Un autre procès en Belgique en vue 

Les conditions de détention de Salah Abdeslam, filmé 24h/24 dans une cellule de la prison de Fleury-Mérogis, vont-elles être assouplies après sa condamnation définitive ? Selon les informations de franceinfo, ce n'est pas à l'ordre du jour car il doit être transféré prochainement en Belgique en vue du procès, en octobre prochain, des attentats de Bruxelles de mars 2016.

Mohamed Abrini, l'"homme au chapeau" des attaques menées à l'aéroport de Zaventem le 22 mars 2016, comparaîtra également. Dans le procès des attentats du 13-Novembre, il a été condamné à la perpétuité assortie d'une peine de sûreté de 22 ans. Les 18 autres acusés ont eux écopé de peines allant de deux ans de prison à la perpétuité.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Procès des attentats du 13 novembre 2015

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.