Cet article date de plus de cinq ans.

"Les tueurs sont entrés dans la loge", témoignent les Eagles of Death Metal

Pour la première fois, des membres du groupe américain ont accepté de revenir sur l'attaque du Bataclan, le 13 novembre, lors de leur concert.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le concert des Eagles of Death Metal au Bataclan, le 13 novembre 2015, peu avant l'assaut terroriste mené dans la salle de spectacle parisienne. (MARION RUSZNIEWSKI / ROCK&FOLK)

Pour la première fois, des membres du groupe Eagles of Death Metal livrent leur témoignage, après l'attaque du Bataclan, le 13 novembre, au beau milieu de leur concert. Les spectateurs se sont réfugiés dans leur loge avant d'être abattus un par un, expliquent deux musiciens du groupe, interrogés par le magazine Vice.

"Un gamin s'est caché sous ma veste en cuir"

"Les tueurs ont réussi à entrer et ont tué tout le monde, sauf un gamin qui se cachait sous ma veste de cuir", explique le chanteur-guitariste Jesse Hugues, la voix tremblante. "Les gens faisaient semblant d'être morts et avaient tellement peur", poursuit Jesse Hughes d'une voix tremblante. "Une des raisons pour lesquelles tant de gens ont été tués, c'est parce qu'ils ne voulaient pas abandonner leurs amis. Il y a eu tellement de gens qui se sont mis devant d'autres", ajoute-t-il, assis à côté du co-fondateur du groupe, Josh Homme.

C'est la première fois qu'un membre des Eagles of Death Metal s'exprime publiquement sur cette attaque qui a fait 89 morts, indique Vice. Un court extrait de l'entretien a été mis en ligne, avant sa diffusion la semaine prochaine.

Aucun membre d'Eagles of Death Metal n'est mort pendant l'attaque, mais les membres du groupe ont perdu des proches, précise Vice (en anglais) : le responsable commercial, Nick Alexander, ou des collègues de leur label, Thomas Ayad, Marie Mosser et Manu Perez. Après le drame, le groupe est rentré aux Etats-Unis et a annulé tous ses concerts.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.