La Marseillaise, un symbole d'appartenance

Suite aux attentats à Paris vendredi 13 novembre, la Marseillaise a été chantée partout dans le monde.

France 3

À Londres mardi soir, pour le match Angleterre-France, comme à Rio, Rome ou Tel-Aviv. Et bien sûr en France, dans les rues, les écoles, les salles de concert, et même les boites de nuit, on a chanté la Marseillaise depuis vendredi dernier. Rarement l'hymne national aura résonné aussi souvent que ces derniers jours. Hier, à quelques pas du Bataclan, la chanteuse franco-marocaine Sapho est venue livrer son interprétation du morceau.

Un bouclier contre la terreur

Place de la République, parmi les fleurs et les couronnes, le bleu-blanc-rouge a lui aussi repris des couleurs. Comme un bouclier contre la terreur. "C'est vrai que c'est souvent qu'on est très fortement touché qu'on ressent un regain de patriotisme. Même si ça peut paraître comme une illusion, je trouve ça quand même particulièrement beau", exprime un jeune homme au micro de France 3.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'Assemblée nationale illuminée de bleu, blanc et rouge, après les attentats de Paris, le 17 novembre 2015. 
L'Assemblée nationale illuminée de bleu, blanc et rouge, après les attentats de Paris, le 17 novembre 2015.  (JOEL SAGET / AFP)