Syrie : l'armée française bombarde massivement Raqqa, fief du groupe Etat islamique

C'est le ministère de la Défense qui a annoncé cette opération. Elle intervient deux jours après les attentats de Paris revendiqués par l'organisation.

Des chasseurs Rafale français volant en direction de la Syrie, le 27 septembre 2015, dans une photo du ministère de la Défense.
Des chasseurs Rafale français volant en direction de la Syrie, le 27 septembre 2015, dans une photo du ministère de la Défense. (ARMEE DE L'AIR / AFP)

La France a massivement bombardé la ville syrienne de Raqqa, principal fief du groupe Etat islamique en Syrie, a annoncé le ministère de la Défense, dimanche 15 novembre. Dix chasseurs français ont largué 20 bombes, qui ont détruit un poste de commandement et un camp d'entraînement. Ces frappes aériennes interviennent deux jours après les attentats qui ont fait au moins 129 morts à Paris, et qui ont été revendiqués par l'organisation jihadiste.

"Le premier objectif détruit était utilisé par Daech comme poste de commandement, centre de recrutement jihadiste et dépôt d'armes et de munitions", précise le communiqué du ministère. "Le deuxième objectif abritait un camp d'entraînement terroriste."

"En coordination avec les forces américaines"

"Cette opération a été conduite en coordination avec les forces américaines", a ajouté le ministère qui détaille : douze appareils, dont dix chasseurs, ont été engagés simultanément à partir des Emirats arabes unis et de la Jordanie. François Hollande avait averti samedi que la France serait "impitoyable" sur tous les terrains, intérieur et extérieur, après les attentats qu'il a qualifiés "d'acte de guerre".

Paris, qui participe depuis un an à la coalition internationale contre l'EI en Irak, a lancé ses premières frappes aériennes en Syrie le 27 septembre. La France va aussi déployer en décembre le porte-avions Charles-de-Gaulle dans le Golfe qui, avec 24 appareils à bord, triplera sa capacité de frappes. Elle continue en revanche d'exclure toute intervention militaire au sol.