Cet article date de plus de cinq ans.

État d'urgence : vote unanime, réactions diverses

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
État d'urgence : vote unanime, réactions diverses
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

L'extension de l'état d'urgence pour trois mois a été votée par les parlementaires. Mais chacun y va de son interprétation. À droite, on parle de tournant sécuritaire de François Hollande. À gauche, Jean-Luc Mélenchon met en garde.

Désormais, les Français pensent François Hollande capable de prendre les décisions qui s'imposent. Un retournement et un soulagement pour Jean-Christophe Cambadélis, le patron du PS. Chez les Républicains, on est sur un fil : attaquer c'est rompre avec l'unité nationale, approuver c'est perdre sa raison d'être face à un président capable de hausser le ton.

Le FN "surpris" par Hollande

Au FN, Marion Maréchal-Le Pen opte pour le baiser empoisonné au chef de l'État : "Il nous a surpris parce qu'il y a eu des inflexions positives". Attention aux liaisons dangereuses, c'est le discours de Jean-Luc Mélenchon, député européen Front de Gauche. Lui n'aurait pas voté la prolongation de l'état d'urgence. Si la cote de popularité de François Hollande est remontée, les Français ne sont qu'un tiers à avoir une bonne opinion de lui.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.