Salah Abdeslam refuse de s'exprimer face à la justice

Pour sa première audition, le seul rescapé des commandos du 13 novembre s'est muré dans le silence.

France 2

Première audition de Salah Abdeslam ce vendredi 20 mai face à la justice française. Le complice présumé des terroristes du 13 novembre 2015 a été entendu au palais de justice de Paris, mais le moment n'a pas duré. "Aux trois premières questions, Salah Abdeslam a rétorqué par trois fois 'je ne répondrai pas à vos questions pour le moment'", rapporte Dominique Verdeilhan.

Le terroriste présumé n'a fourni aucune explication quant à ce silence. Le 27 avril pourtant, alors qu'il arrivait en France quelques semaines après son arrestation en Belgique, il promettait de s'exprimer à propos de son rôle dans les attaques.

"Abdeslam est maître du temps"

On ignore si Abdeslam sera davantage disposé à parler à l'avenir. "Le résultat est qu'aucune autre date de déposition n'a été fixée. Pour son avocat, Me Frank Berton, Abdeslam est maître du temps, et du moment où il choisira de s'exprimer. Selon lui, ce mutisme est dû à la vidéosurveillance dont le détenu fait l'objet 24h/24 dans sa cellule de Fleury-Merogis (Essonne)", indique le journaliste de France 2.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un portrait de Salah Abdeslam, diffusé le 15 novembre 2015.
Un portrait de Salah Abdeslam, diffusé le 15 novembre 2015. (DSK / POLICE NATIONALE)