Salah Abdeslam arrêté : les familles des victimes attendent des réponses

Avec l'arrestation de Salah Abdeslam, vendredi, les proches des victimes des attentats de Paris peuvent désormais compter sur la tenue d'un procès. Ils veulent des réponses à leurs questions.

FRANCE 3

Patricia Correia a perdu sa fille au Bataclan, elle se réjouit de l'arrestation de Salah Abdeslam. "J'espère qu'il va être jugé, transféré en France dès que possible", confie-t-elle face à la caméra de France 3. Mais la mère de famille craint "qu'il ne mette fin à ses jours, avec la pression des médias et de la justice. Peut-être qu'il ne va pas supporter tout ça."

"On veut connaître la vérité"

Georges Salines a également perdu sa fille, Lola, dans la salle parisienne. Lui aussi attend des réponses à ses questions. "Il va pouvoir parler sur le déroulement des faits et sur les commanditaires de ces opérations, se félicite-t-il. Il y a beaucoup de zones d'ombres. On veut connaître la vérité sur ce qui s'est passé".
"Voilà un individu qu'on va pouvoir voir et essayer de comprendre ce que ces cinglés ont voulu faire", ajoute l'avocat Jean reinhart, qui a dû faire le deuil de son neveu, mort lors des attentats.

Le JT
Les autres sujets du JT
Georges Salines, président de l\'association \"Novembre 13 : fraternité et vérité\", à Paris le 15 Janvier 2016. 
Georges Salines, président de l'association "Novembre 13 : fraternité et vérité", à Paris le 15 Janvier 2016.  (DOMINIQUE FAGET / AFP)