Attentats de Paris : Salah Abdeslam refuse de parler

Ce vendredi 20 mai, son audition face aux juges français n'a duré que deux heures. Les explications de France 2.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Extrait tôt ce vendredi matin de sa cellule, Salah Abdeslam prend la direction du palais de justice de Paris sous haute sécurité : motards, GIGN et hélicoptère escortent le terroriste présumé. Les magistrats voulaient entendre longuement Salah Abdeslam pour la première fois depuis sa mise en examen pour assassinat terroriste. Mais son audition a tourné court. Face aux juges, il est resté muet, faisant valoir son droit au silence.

La vidéosurveillance en cause ?

A la sortie du palais de justice, son avocat qui avait pourtant assuré que son client désirait collaborer, a expliqué les raisons : "Il est perturbé de la vidéosurveillance dans sa cellule (...) et ne supporte pas d'être surveillé 24h sur 24", avance Me Franck Berton. Depuis son transfèrement en France, Salah Abdeslam est maintenu en isolement dans sa cellule. Aurait-il davantage collaboré s'il bénéficiait d'autres conditions ? Un des avocats des familles des victimes en doute sérieusement.
Le JT
Les autres sujets du JT
Un portrait de Salah Abdeslam, diffusé le 15 novembre 2015 par la police française.
Un portrait de Salah Abdeslam, diffusé le 15 novembre 2015 par la police française. (DSK / POLICE NATIONALE / AFP)