VIDEO. Attentats de janvier 2015 : les enjeux du procès qui s'ouvre mercredi 2 septembre

Au total, 17 personnes étaient tombées sous les balles des frères Kouachi et d’Amedy Coulibaly.

FRANCE 2

Il faudra plus de deux mois d’audience, pour retracer trois jours d’horreur. Pour le procès qui s’ouvrira mercredi 2 septembre, une organisation hors normes a été déployées en coulisse. La cours d’assises du tribunal judiciaire de Paris a été spécialement aménagée pour accueillir le procès des attentats de Charlie Hebdo, de Montrouge et de l’Hyper Cacher de la porte de Vincennes à Paris.

“Il faut aussi garder sa capacité de décision

Les 14 accusés forment un second cercle. Ils sont soupçonnés d’avoir aidé les frères Kouachi et Amedy Coulibaly. François Hollande est l’invité du 20H du dimanche 30 août. Il était président de la République lors de cette effroyable semaine de janvier 2015. “D’abord, il y a toujours l’effet de choc, l’effet de sidération (...), témoigne-t-il. Il fallait intervenir, c’était ma responsabilité de le faire. (...) Il faut avoir une compassion pour les victimes, mais il faut aussi garder sa capacité de décision pour neutraliser les terroristes.

Le JT
Les autres sujets du JT
François Hollande à l\'Elysée, le 30 septembre 2019.
François Hollande à l'Elysée, le 30 septembre 2019. (BERTRAND GUAY / AFP)