Attentats à Paris : cinq kamikazes ont déjà été identifiés

L'un d'entre eux, un Français, ne respectait pas son contrôle judiciaire depuis 2013. France 2 fait le point sur l'enquête.

FRANCE 2

L'enquête sur les attentats de vendredi 13 novembre à Paris progresse. Moins de trois jours après les attaques coordonnées, les identités de ceux qui ont semé la mort sont progressivement établies. Cinq terroristes tués ont à ce jour été identifiés. Au Stade de France d'abord. Parmi les trois kamikazes figure un jeune homme de 20 ans, Bilal Hadfi, résident belge, inconnu des services français. Il s'est fait exploser sur le parvis du stade. Le deuxième kamikaze avait lui un passeport syrien retrouvé à ses côtés.

La Belgique au coeur de l'enquête

Parmi la deuxième équipe de terroristes qui a pris d'assaut le Bataclan figurent trois ou quatre hommes dont deux Français : Samy Amimour, 28 ans, originaire de Drancy en Seine-Saint-Denis. Déjà mis en examen dans une affaire présumée de terrorisme, la police française le recherchait depuis deux ans. Le second s'appelle Ismaël Omar Mostefaï, 29 ans, originaire de Chartres. En décembre 2014 et juin 2015, il avait fait l'objet d'un signalement de la part des autorités turques.
À proximité du Bataclan, un autre kamikaze se fait exploser. Il s'appelle Brahim Abdeslam, 31 ans, Français lui aussi. Il n'est autre que le frère de l'homme le plus recherché d'Europe, Salah Abdeslam, actuellement en fuite. Il faisait partie du commando des trois hommes qui ont tiré aux terrasses de plusieurs restaurants dans les 10e et 11e arrondissements de Paris. Les frères Abdeslam résidaient en Belgique, pays aujourd'hui au coeur de l'enquête.

Le JT
Les autres sujets du JT
(FRANCE 2)