DIRECT. Menace d'attentats : différentes opérations policières en cours à Bruxelles

La police belge demande aux médias de rester discrets sur les actions qu'elle mène dans la capitale depuis dimanche. 

(YOUSSEF BOUDLAL / REUTERS)
Ce qu'il faut savoir

Les perquisitions menées en Belgique en raison de menaces terroristes sont terminées, ont indiqué dimanche 22 novembre les autorités, en fin de soirée. Le parquet fédéral doit donner une conférence de presse vers 0h30. "Différentes opérations" en lien avec "la menace terroriste", ont eu lieu à Bruxelles mais aussi à Charleroi, Liège ou Molenbeek. Sur les réseaux sociaux, de nombreux internautes ont évoqué des rues fermées et des déploiements policiers avant d'être rappelés à l'ordre par les autorités qui invitent à garder son calme et à ne pas partager d'informations

Le niveau d'alerte maximale a été confirmé pour la journée de lundi dans la capitale belge. Le métro et les écoles de Bruxelles resteront fermés. Une nouvelle évaluation de la situation doit intervenir lundi après-midi, alors que le reste du pays demeure en niveau 3 d'alerte attentats (sur une échelle de 4).

En France, la police a diffusé dimanche le portrait du troisième kamikaze, mort vendredi 13 novembre aux abords du Stade de France. Le message diffusé appelle toute personne disposant d'informations sur cet homme à composer le 197 Alerte Attentat. 

Jawad Bendaoud, l'homme qui a fourni un logement à Abdelhamid Abaaoud à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), reste en garde à vue, indique le parquet, dimanche 22 novembre. Il avait été arrêté au matin de l'assaut mené contre des terroristes présumés, mercredi.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #ATTENTATS

23h55 : D'après plusieurs médias belges, la conférence de presse du parquet général est légèrement retardée, pour démarrer à 0h30. On la suivra ici-même.

23h54 : D'après le journaliste de la RTBF envoyé à Molenbeek, les forces de l'ordre sont arrivées par vagues, d'abord les voitures banalisées, jusqu'aux blindés et aux hélicoptères. Des habitants ont entendu des coups de feu lors d'une des opérations menées dans cette commune de Bruxelles dont sont originaires Salah Abdeslam et Abdelhamid Abaaoud.

23h44 : Le centre de crise belge félicite les citoyens et les médias pour le silence radio qui a été tenu pendant toute la durée de l'opération.

23h47 : D'après La Libre Belgique, les opérations de ce soir ont permis l'arrestation de six personnes à Bruxelles, dont un blessé après un échange de tirs. Salah Abdeslam ne ferait pas partie des personnes interpellées.

Toujours d'après le quotidien, Salah Abdeslam aurait été repéré à Liège, mais pas arrêté par les policiers. Des informations que ne confirme pas le parquet général à l'heure actuelle.

23h38 : En attendant la conférence de presse du parquet, encore un tweet d'anthologie.

23h32 : Je ne résiste pas à la tentation de vous partager cette une géniale du Soir, le plus grand quotidien de Belgique, s'il vous plaît !

23h30 : Le parquet fédéral belge donnera une conférence de presse vers minuit, et vous pourrez la suivre ici-même.

23h30 : Dans les commentairs, @Aurélien a déniché un début d'explication pour les photos de chat sur le hashtag #Brusselslockdown.

23h26 : Le centre de crise annonce que les opérations de police en Belgique sont terminées.

23h24 : Je vous relaie les informations - vagues - que donne la RTBF. Des opérations sont en cours à Bruxelles et à Anvers. A Liège ainsi qu'à Charleroi, des opérations sont terminées. A Bruxelles, une des opération vise la commune de Molenbeek, tristement célèbre depuis cette semaine. N'allez pas croire qu'on aide les terroristes en donnant ces informations : Molenbeek est une grande commune de presque 100 000 habitants.

23h22 : @Le Druze Je ne crois pas (ou alors un lien éloigné avec le héros de la BD de Philippe Geluck ?). Juste une façon de détendre l'atmosphère.

23h21 : Pourquoi des chats ?Y a-t-il une portée symbolique ?

23h07 : Tout ce qu'on peut dire à ce stade, c'est que les opérations à Charleroi sont terminées, et se sont soldées par l'interpellation d'un homme, rapporte la RTBF. Le reste se passe sur #brusselslockdown

22h50 : Vous avez aimé les tweets de chats avec le hashtag #brusselslockdown? En voici encore !

22h41 : "Nos caméras font des plans serrés, afin de ne pas montrer le nom des rues", explique le directeur de l'info de la RTBF lors de l'édition spéciale de la télé publique belge.

22h43 : Il n'y a pas qu'à Bruxelles que des opérations de police sont en cours, à Charleroi également. Sans plus de précision, toujours pour respecter la consigne des autorités belges - comme on le voit sur ce live de la Nouvelle Gazette. Les opérations se seraient terminées à 22 heures d'après la RTBF.

22h33 : Et pendant ce temps, à cause de la fermeture du métro, beaucoup d'entreprises s'organisent. A commencer par le ministère des Finances belge, qui décrète le télétravail pour demain.

22h32 : Dans la série "la résistance commence aussi sur Twitter", les internautes inondent le hashtag #brusselslockdown avec des photos de chat, pour noyer dans la masse les quelques infos sur la localisation des opérations de police.

22h29 : Axel Raid en effet c'est bien belge

22h29 : Je ne résiste pas à la tentation de vous partager cette blague d'un de nos internautes, en réponse à un commentaire qui encourageait le Raid belge.

22h27 : Appelés à la discipline, les internautes belges réussissent quand même à faire de l'humour sur les réseaux sociaux. Comme ce tweet génial, déniché par @Charles Wlinck dans les commentaires.

22h22 : @Sabine Dans la chronique du médiateur de Radio France, diffusée hier sur France Info, un membre du service police-justice de la chaîne explique qu'on lui a demandé de taire une deuxième opération à Saint-Denis, lancée après le premier assaut. Cela existe, mais plus au cas par cas.

22h21 : Les médias français savent sans doute le faire, mais à ma connaissance ça ne leur a pas été officiellement demandé, mercredi à Saint-Denis par exemple, si ?