Danielle, la grand-mère "révoltée contre la stupidité", devenue l'héroïne du web depuis les attentats

L'ancienne avocate a témoigné à la télévision en délivrant un message de tolérance à l'égard des "5 millions de musulmans qui exercent leur religion librement et gentiment". Elle va recevoir un bouquet de fleurs "de la part d'internet".

Danielle, une ancienne avocate de 77 ans, témoigne au micro de BFMTV, le 16 novembre 2015, à proximité du Bataclan, à Paris.
Danielle, une ancienne avocate de 77 ans, témoigne au micro de BFMTV, le 16 novembre 2015, à proximité du Bataclan, à Paris. (BFMTV)

Elle n'était qu'un visage parmi les milliers d'anonymes venus se recueillir sur les lieux des attentats, à Paris. Mais son message de tolérance a ému les internautes. Danielle, une ancienne avocate de 77 ans, a témoigné au micro de BFMTV, lundi 16 novembre, a proximité du Bataclan.

Nous fraterniserons avec les 5 millions de musulmans qui exercent leur religion librement et gentiment et nous nous battrons contre les 10 000 barbares qui tuent, soi-disant au nom d’Allah.DanielleBFMTV

Un bouquet de fleurs "de la part d'internet"

"Danielle fait partie des personnes qui résument si bien en quelques mots le défi qui s'impose à nous, résume Karim Boukercha, un internaute séduit par ses propos. Des propos qui t'interpellent, tant par leur simplicité que par leur humanisme et leur sagesse."

Le jeune chef de projet a lancé une cagnotte pour remercier Danielle de son message : plus de 1 000 euros ont déjà été récoltés, mardi 17 novembre. En plus de financer un bouquet de fleurs, envoyé "de la part d'internet", la somme permettra à Danielle de contribuer aux "associations de son choix".

"Beaucoup de musulmans m'ont dit : 'Merci madame'"

"Si je peux faire du bien à quelqu'un..." réagit la senior auprès de 20 Minutes.fr. "Militante pour les droits des femmes de la première heure", selon le site internet, Danielle se décrit comme "une révoltée contre la stupidité". Elle est engagée contre la torture, la peine de mort, l'excision, le mariage forcé et pour l'humanisation des prisons.

Depuis la diffusion de son témoignage à la télévision et sa reprise sur les réseaux sociaux, Danielle explique recevoir des e-mails de ses amis et a pu ainsi découvrir les commentaires suscités par son message. "J'ai été très heureuse de voir que beaucoup de musulmans m'ont dit : 'merci madame'", confie-t-elle.