Cet article date de plus de sept ans.

Commémorations des attentats du 13-Novembre : six documentaires à ne pas manquer

Il y a eu le 13 novembre 2015, il y a l'après. A l'occasion des commémorations des attentats, franceinfo a sélectionné six documentaires sur le sujet.

Article rédigé par Elise Lambert
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 5 min
Antoine Leiris et Djamel, filmés dans le documentaire "Vous n'aurez pas ma haine". (FRANCE 5)

Ils s'appellent Louise, Eva, Antoine, Matthieu, Mohamed... Ils écoutaient de la musique au Bataclan le soir du 13 novembre 2015, buvaient un verre à la terrasse du Carillon, assuraient la sécurité aux abords du Stade de France ou attendaient simplement leurs proches, sortis ce soir-là.

Face à eux, il y avait Abdelhamid Abaaoud, les frères Abdeslam, Bilal Hadfi, Samy Amimour... Le même âge ou presque, mais un dessein à l'opposé. Un an après, plusieurs documentaires racontent le parcours de tous les acteurs et des témoins directs ou indirects des attentats du 13-Novembre. Victimes, terroristes, lieux emblématiques... Comment se reconstruire, comment comprendre ? Franceinfo a sélectionné six documentaires sur le sujet, diffusés à l'occasion des commémorations.

"13-Novembre : vivre avec" sur France 2

Pris au piège à l'intérieur du Bataclan, face aux tueurs des terrasses, Eva, Morgann et Louise ont vu leur vie bouleversée le soir du 13 novembre. L'une a vu son compagnon mourir à ses côtés, une autre était cachée sous la table du restaurant Casa Nostra quand un terroriste a pointé son arme sur elle, la dernière a pu sortir du Bataclan indemne, mais la tête remplie d'images terrifiantes.

Pendant plusieurs mois, les journalistes Eric Guéret et Elise Vincent ont suivi les différentes étapes de reconstruction de ces "survivants". Avec beaucoup de pudeur et de résistance, ils les ont écoutés raconter leurs séquelles, leurs blessures, les nuits sans fin, la tentation de céder à la haine, et puis le retour de l'espoir, les engagements inattendus et "la vie avec". Le résultat est "un film sur la résilience, qui montre, par le quotidien, comment la vie reprend petit à petit ses droits", selon les mots d'Eric Guéret.

"Infrarouge" - 13 novembre : vivre avec, d'Eric Guéret et Elise Vincent (65 min), mardi 8 novembre à 23 heures sur France 2.

"13-Novembre, la vie d'après" sur Arte

Ils vivent ou travaillent dans les 10e et 11e arrondissements, les quartiers touchés par les attentats. Ils ont entre 16 et 74 ans, sont boulanger, chanteur, prof, sans-emploi ou encore retraité... Tous les jours, ils repassent devant les terrasses de La Bonne Bière, du Carillon, du Bataclan ou du Petit Cambodge.

Après les attentats, leurs rues se sont transformées en lieux de mémoire, de recueil, avant de redevenir de "simples" passages, comme à l'ordinaire. Comment continuer à vivre lorsqu'on a côtoyé l'horreur ? Comment faire face à la routine du quotidien et croire encore en l'avenir ? A travers des récits particulièrement forts, ils confient et racontent l'après : la tristesse, la peur, mais aussi l'émotion collective et la solidarité.

13-Novembre, la vie d'après d'Olivier Lemaire (59 min), mardi 8 novembre à 21h45 sur Arte.

"Vous n'aurez pas ma haine" sur France 5


"Hélène est au Bataclan. Je n'entends plus ma poitrine, que mon coeur qui tente de s'échapper. Hélène est là-bas. Hélène est au Bataclan." Antoine Leiris, journaliste et auteur du texte Vous n'aurez pas ma haine (éditions Fayard), écrit après la mort de son épouse au Bataclan, est parti à la rencontre de ceux qui, comme lui, tentent de se reconstruire après cette dramatique nuit.

Il y a Djamel, touché par quatre balles alors qu'il buvait des verres à La Belle équipe ; Nicolas, qui était au Bataclan et qui a "peur que ça recommence" ; ou encore Aurélie, enceinte de quelques mois lorsque son mari est mort dans la salle de concert. Accompagné d'une musique composée par Emily Loizeau, le journaliste cherche à comprendre comment on "vit l'absence", et à quoi ressemblera la vie "demain" puis "après-demain".

Vous n'aurez pas ma haine, de Karine Dusfour et Antoine Leiris (70 min), dimanche 13 novembre à 20h50 sur France 5.

"Les banlieues de la ligne 148" sur Arte

Comment comprendre le processus de radicalisation des terroristes ? En suivant le parcours du bus 148 qu'a conduit un temps l'un des assaillants du Bataclan, Samy Amimour, les réalisateurs Grit Lederer et Alexander Smoltczyk dressent un état des lieux contrasté de la banlieue française.

De Bobigny à Aulnay-sous-Bois, ils sont allés interroger les anciens collègues du terroriste, l'imam médiatisé de Drancy, Hassen Chalghoumi, et des élus locaux. A travers leurs témoignages se dresse une image nuancée "des quartiers sensibles". Entre intégration réussie, solidarité, mais aussi perméabilité à l'islam radical, quel avenir pour ces jeunes ?

Les Banlieues de la ligne 148, de Grit Ledereret et Alexander Smoltczyk (82 min), dimanche 13 novembre à 20h50 sur Arte.

"Bataclan, une vie de spectacles" sur France 2

Le 13 novembre 2015, le Bataclan est attaqué. A travers cette salle, c'est tout un symbole qui est visé. A l'aide d'images d'archives, d'interviews d'artistes qui s'y sont produits, Philippe Manœuvre, iconique rédacteur en chef du magazine Rock&Folk, et Stéphane Basset racontent comment le Bataclan est devenu une salle de spectacle mythique.

De Julien Clerc à Zazie, de NTM à Bernard Lavilliers en passant par M, que représente le Bataclan à leurs yeux ? A l'heure où la salle rouvre ses portes, retour sur ces années de spectacles, de vie et de fêtes.

Bataclan, une vie de spectacles, de Philippe Manœuvre et Stéphane Basset (89 min) dimanche 13 novembre à 23h15 sur France 2.

"Attentats, les urgences en première ligne" sur France 3

Capture écran du documentaire "Attentats : les urgences en première ligne" de France 3. (FRANCE 3)

Ils refusent la posture de héros qu’on leur a souvent prêtée le soir du 13 novembre 2015. Pourtant, médecins, infirmiers, soignants, urgentistes, pompiers de garde ou volontaires... Ils ont tous travaillé cette nuit-là pour sauver le plus grand nombre de vies.

Beaucoup n'étaient pas préparés psychologiquement à affronter ces blessures de guerre. Dans quatre hôpitaux parisiens, à Saint-Antoine, Saint-Louis, la Pitié-Salpêtrière ou à Bégin (Val-de-Marne), comment ont-ils vécu cette nuit-là ? Delphine Lopez et Camille Roperch ont rencontré ces hommes et ces femmes, qui dévoilent leurs séquelles et leurs souvenirs.

Attentats, les urgences en première ligne, de Delphine Lopez et Camille Roperch (62 min), lundi 14 novembre à 20h55 sur France 3.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.