Attentats de Paris : témoignage de la femme qui a permis de localiser Abaaoud

Au lendemain des attentats de Paris, la jeune femme a rencontré et discuté avec le cerveau présumé. Elle livre son témoignage, et se sent abandonnée.

France 3

La jeune femme qui a dénoncé Abdelhamid Abaaoud et sans doute permis d'éviter d'autres attentats à Paris s'est confiée à une journaliste de RMC. Elle se dit fière de ses actes mais se sent abandonnée par l'État. Sonia se cache derrière une fausse silhouette, sa voix a été modifiée pour des raisons de sécurité.
 
Elle a rencontré fortuitement, deux jours après les attentats du 13 novembre, l'un des terroristes. Le jour de la rencontre, elle accompagnait Hasna Boulhacen, la cousine d'Abaaoud. Sonia raconte son dialogue avec le terroriste. Fier d'avoir participé au massacre, Abaaoud révèle à la jeune femme que d'autres attentats sont en préparation contre un centre commercial, contre un commissariat, et une crèche de la défense. Il rajoute que 90 terroristes se trouveraient sur le territoire français pour les perpétrer.

Lâchée par les autorités ?

Sonia prévient alors la police. C'est grâce à elle que les forces de l'ordre le localiseront à Saint-Denis. Aujourd'hui, Sonia se cache sous protection, mais elle se sent lâchée par les autorités. "Je n'ai plus de vie", confie la jeune femme. "Je n'ai plus de vie sociale, je n'ai plus de travail, je n'ai plus d'amis, je n'ai plus de famille. On m'a coupé du reste du monde. On nous a mis là voilà et maintenant 'débrouillez-vous, vivez', mais vivez avec quoi ? On se sent abandonné", ajoute-t-elle. Bernard Cazeneuve a assuré que les autorités faisaient le nécessaire pour assurer la sécurité de la jeune femme.

Le JT
Les autres sujets du JT
Photo non datée d\'Abdelhamid Abaaoud, le commanditaire présumé des attentats de Paris.
Photo non datée d'Abdelhamid Abaaoud, le commanditaire présumé des attentats de Paris. (DABIQ / AFP)