Attentats à Paris : solidaires, les Parisiens donnent leur sang en masse

Les attentats ont fait plus de 350 blessés vendredi 13 novembre. Les équipes médicales se sont mobilisées rapidement. Ce samedi, nombreux étaient les Parisiens à être allés donner leur sang.

FRANCE 2

Vendredi 13 novembre au soir, les premiers blessés arrivent, des centaines de médecins, d'infirmiers, d'aides-soignants sont déjà prêts à les prendre en charge. Beaucoup sont revenus spontanément sur leur lieu de travail. "J'avais aussi autant de médecins qui spontanément sont venus aux urgences pour nous donner un coup de main. Des gens que je n'ai jamais vus qui sont venus avec leur carte professionnelle pour prouver qu'ils étaient médecins et qui nous ont donné un coup de main", explique le Pr Philippe Juvin, chef des urgences.

Élan de solidarité

À l'hôpital Georges-Pompidou, des dizaines de blessés afflux toute la nuit. Les blocs opératoires ne désemplissent pas. Ce matin, devant l'hôpital, le drapeau français est en berne. Les Parisiens sont là par dizaines, calmes, déterminés. Il y a trois heures d'attente pour donner son sang. Donner aux blessés, mais aussi en mémoire des morts. En une journée, 1 600 prélèvements de sang ont eu lieu en Ile-de-France, c'est trois fois plus que d'habitude. Les stocks sont pleins. L'établissement français du sang demande maintenant à tous les Parisiens d'attendre la semaine prochaine pour montrer à nouveau leur solidarité.

Le JT
Les autres sujets du JT