Attentats à Paris : les demandes d'agents de sécurité en hausse de 30%

Les vigiles se multiplient à l'entrée des magasins et entreprises depuis les attentats de vendredi 13 novembre à Paris.

FRANCE 2

Depuis les terribles attentats de vendredi 13 novembre à Paris, le nombre de demandes d'agents de sécurité ou de vigiles a bondi de 30%.

Dans les centres commerciaux, dans les transports et dans les administrations, des agents de sécurité ont été appelés en renfort. Dans ce supermarché bordelais par exemple, l'un d'entre eux est chargé de contrôler systématiquement les sacs à main. "Après tout ce qui vient de nous arriver, ce n’est pas superflu, c'est même souhaité", confie un client à France 2.

Vers une pénurie ?

Dans le centre-ville, la société de transports a recruté huit agents supplémentaires pour inspecter les tramways. Les entreprises mais aussi les administrations ont décidé de poster des vigiles à l'entrée.

Dans les sociétés de sécurité, la demande a grimpé de 30% depuis samedi. Un surplus d'activité qui devrait se poursuivre, car cette fois les clients demandent des renforts de longue durée. Certaines sociétés craignent une pénurie de vigiles, car il faut trois mois à un agent nouvellement formé pour obtenir l'autorisation d'exercer.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des vigiles ferment les portes du magasin Sephora des Champs-Elysées, à Paris, à 21 heures, le 9 octobre 2013.
Des vigiles ferment les portes du magasin Sephora des Champs-Elysées, à Paris, à 21 heures, le 9 octobre 2013. (LIONEL BONAVENTURE / AFP)