Attentats à Paris : l'État d'urgence va-t-il changer notre quotidien ?

3 000 militaires supplémentaires vont rapidement se déployer en France. France 2 livre les conséquences de cette mise en place.

FRANCE 2

Les renforts sont arrivés de toute la France, en direction de Paris, dimanche 15 novembre. 300 militaires du régiment de parachutistes de Carcassonne ont pour mission la sécurisation du métro parisien. Leur avion s'est posé hier soir à l'aéroport Charles de Gaulle. Les militaires arrivent à Paris determinés et conscients de l'importance de leur mission. "J'espère pouvoir rassurer la population et faire de mon mieux pour être utile", a indiqué le sergent-chef Christophe.

Alerte maximale

L'objectif est de renforcer l'opération Sentinelle mise en place depuis les attentats de janvier. "Le dispositif Sentinelle était de 7 000 hommes déployés sur le territoire national dont 4 000 en ile de France. À partir de maintenant on va renforcer au minimum par 1 000 hommes" a expliqué le porte-parole de l'opération. Depuis deux jours, les forces de sécurité sont en alerte maximale.
En tout, 10 000 militaires seront en patrouille sur tout le territoire d'ici mardi.
Autre priorité, le contrôle aux frontières. Sur 61 postes routiers, policiers et douaniers ont repris les inspections dans les gares ou les voitures.  

 

Le JT
Les autres sujets du JT
Les gens fuient un rassemblement au restaurant Le Carillon, l\'un des sites des attentats, après un mouvement de foule, le 15 novembre 2015 à Paris.
Les gens fuient un rassemblement au restaurant Le Carillon, l'un des sites des attentats, après un mouvement de foule, le 15 novembre 2015 à Paris. (DOMINIQUE FAGET / AFP)