Attaques à Paris : le bilan passe de 129 à 130 morts

Un blessé grave est décédé à l'hôpital, annonce le Premier ministre Manuel Valls lors d'un discours vendredi devant le Sénat.

Des fleurs déposées en hommage aux victimes de l\'attaque menée à La belle équipe, à Paris, le 17 novembre 2015.
Des fleurs déposées en hommage aux victimes de l'attaque menée à La belle équipe, à Paris, le 17 novembre 2015. (MAXPPP)

Après le décès d'un blessé grave à l'hôpital, le bilan des attaques à Paris et Saint-Denis est passé à 130 morts, annonce vendredi le Premier ministre Manuel Valls. Il s'agit d'une révision à la hausse du précédent bilan, qui faisait état de 129 morts, tous identifiés mercredi.

Voir aussi : Un visage et un nom pour les victimes des attentats de Paris

Les assaillants "ont tué sans pitié, anéantissant 130 vies et faisant plusieurs centaines de blessés, dont beaucoup luttent encore contre la mort", a annoncé le Premier ministre devant le Sénat, en ouvrant les débats sur la prolongation de l'état d'urgence.

Quatre-vingt-neuf d'entre elles sont mortes dans la salle du Bataclan, 19 à la terrasse du restaurant La Belle Equipe rue de Charonne, 15 au croisement de la rue Bichat et de la rue Alibert, aux terrasses du restaurant Le Petit Cambodge et du bar Le Carillon, et 5 au Café Bonne Bière, rue de la Fontaine-au-Roi. Une autre personne a succombé à l'explosion d'un kamikaze devant le Stade de France. On ignore pour le moment, où la 130e victimes avait été secourue.