Attaques à Paris : l'effroi à Toulouse

Trois ans après l'affaire Merah, Toulouse est très affectée par les attentats terroristes qui ont visé Paris.

FRANCE 3

Dans la Ville rose (Haute-Garonne), la porte principale du Capitole a été fermée ce 14 novembre. Les drapeaux sont en berne. Trois ans après l'affaire Merah et moins d'un an après Charlie Hebdo et l'Hyper Cacher, c'est l'effroi face aux attentats de Paris.
Ce samedi, les premiers témoignages de solidarité se manifestent. Certains ont installé des bougies devant le Capitole, "par solidarité aux victimes des attentats et pour manifester que nous devons rester unis et combattre le terrorisme", explique une passante au micro de France 3.

"Que nos hommes politiques prennent les décisions nécessaires"

Dans un célèbre marché, les visages sont imprégnés de gravité. Ici, comme ailleurs, c'est l'incompréhension et la stupeur qui domine. "La démocratie est un bien précieux. Il faut vraiment tout faire pour la protéger. Que nos hommes politiques prennent les décisions nécessaires", clame un autre.
Un rassemblement citoyen en solidarité aux victimes est prévu place du Capitole.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des policiers français interviennent auprès d\'une victime de la série d\'attentats perpétrés à Paris, le 13 novembre 2015.
Des policiers français interviennent auprès d'une victime de la série d'attentats perpétrés à Paris, le 13 novembre 2015. (MAXPPP)