Cet article date de plus de deux ans.

"On essaie de passer à autre chose" : à l'heure du procès de Salah Abdeslam, Molenbeek tente d'oublier l'enfant du quartier

La commune belge, où le dernier survivant du commando du 13-Novembre a grandi, redoute de se retrouver à la une, alors que Salah Abdeslam comparaît à partir de lundi, à Bruxelles, pour sa participation présumée à une fusillade lors de sa cavale.  

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le quartier de Molenbeek (Belgique) où Salah Abdeslam a été arrêté, investi par la presse en mars 2016. (MAXPPP)

Après les attentats du 13-Novembre, la fuite de Salah Abdeslam s'est achevée le 18 mars 2016 dans la commune bruxelloise de Molenbeek (Blegique), où il a grandi. Son quartier redoute de se retrouver sous les feux de l'actualité, alors que son procès commence à partir de lundi 5 février à Bruxelles, pour sa participation présumée à une fusillade avec des policiers lors de sa cavale.  

La volonté de tourner la page 

Ce 4 février-là, sur la place de Molenbeek, se tient le marché du dimanche. C'est dans ce quartier, sur cette même place, que vivait Salah Abdeslam. Depuis son arrestation, le secteur veut tourner la page. "Je ne m'intéresse même pas à la vérité", confie une habitante. Sa voisine, qui ne pas vouloir suivre le procès, veut effacer le passé. "Pour le moment, on essaie d'oublier tout ce qui s'est passé en Belgique, on essaie par tous les moyens de passer à autre chose." Elle déclare aussi son désaccord avec ceux "qui ont fait de ce garçon un monstre"

La vigilance de la mairie

Pour Sarah Turine, adjointe au maire de Molenbeek, le risque de radicalisation est toujours présent. "Il ne faut pas se leurrer. Les problèmes qui ont fait que certains jeunes se sont laissés entraîner, sont toujours là. Cela ne disparaît pas du jour au lendemain", reconnaît l'élue qui cite le contexte toujours présent "des questions de discrimination, des questions identitaires et socio-économiques". 

À tout moment, peut revenir quelqu'un de charismatique et qui aura des idées antidémocratiques. Nous devons continuer de travailler pour accompagner les jeunes.

Sarah Turine, adjointe au maire de Molenbeek

à franceinfo

Depuis deux ans, Molenbeek tente de se faire oublier, mais le procès qui débute lundi remettra pourtant la commune sous les feux des projecteurs pendant quelques jours.

Le reportage de Laxmi Lota à Molenbeek où a grandi Salah Abdeslam - 0
--'--
--'--

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.