Attaque à l’arme blanche à Paris : le principal suspect a expliqué son geste dans une vidéo

Après l’attaque au hachoir perpétrée à Paris, vendredi 25 septembre, neuf personnes sont placées en garde à vue, dimanche. Le principal suspect assume ses actes auprès des enquêteurs. 

L’enquête avance sur l’attaque à l’arme blanche commise près des anciens locaux de Charlie Hebdo, à Paris, vendredi 25 septembre. Le principal suspect, originaire du Pakistan, a avoué vouloir s’en prendre au journal satirique. "Il a été identifié sur une vidéo qui a circulé sur les réseaux sociaux, il y explique son geste dans sa langue natale, le ourdou. Selon nos informations, il évoque les caricatures de Mahomet, publiées par Charlie Hebdo", précise la journaliste Sophie Neumayer, en direct du siège de la police judiciaire à Paris.

Aucune référence à Al-Qaïda ou à l’État islamique

"À aucun moment, il ne fait référence aux groupes terroristes que sont Al-Qaïda et l’État islamique ce qui corrobore ce qu’il a dit aux enquêteurs en garde à vue", ajoute-t-elle. La police cherche toujours à savoir si le principal suspect a pu bénéficier de complicités. Un homme qui partageait son appartement de Pantin (Seine-Saint-Denis). Neuf personnes sont donc en garde à vue, dimanche, mais à ce stade, la piste privilégiée est celle d’un acte isolé.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des gendarmes déployés à proximité du lieu de l\'attaque, vendredi 25 septembre, à Paris. 
Des gendarmes déployés à proximité du lieu de l'attaque, vendredi 25 septembre, à Paris.  (MARIE MAGNIN / HANS LUCAS / AFP)