Cet article date de plus de deux ans.

Nice : un feu d'artifice deux ans après l'attentat

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Nice : un feu d'artifice deux ans après l'attentat
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

La ville de Nice (Alpes-Martimes) se prépare à son premier feu d'artifice depuis l'attaque du camion sur la promenade des Anglais le 14 juillet 2016, qui avait fait 86 morts et plus de 200 blessés.

Mercredi 15 août, la promenade des Anglais est bondée, les vacanciers sont sur la plage et le feu d'artifice aura lieu dans la soirée. En 2018, deux ans après l'attentat qui a coûté la vie à 86 personnes, les Niçois ont choisi d'être présents, avec émotion. " On a vécu un drame terrible, mais il faut continuer à avancer, montrer qu'on n'a pas peur, qu'on est tous ensemble unis et que la vie continue", témoigne un habitant. Les touristes également partagent ce sentiment. " Il ne faut pas s'arrêter de vivre. C'est sûr que c'est pesant, mais je pense qu'il faut continuer ", déclare un père de famille.

Un feu d'artifice placé sous bonne garde

Le feu d'artifice a été décidé en concertation avec les associations de victimes. Mais pour beaucoup de familles touchées par l'attaque, le traumatisme est encore trop présent pour envisager d'y participer. Certains Niçois partagent leur appréhension et se tiennent toujours éloignés des rassemblements publics. " Il faut continuer à vivre, mais j'avoue que j'appréhende les réunions publiques", raconte une habitante. Le feu d'artifice sera tiré d'un endroit différent et sera placé sous bonne garde.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Attentat de Nice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.