Un Français placé en garde à vue pour des soupçons "d’association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste"

L'homme âgé de 30 ans a été interpellé à son arrivée à l'aéroport de Roissy avant d'être mis en garde à vue dans les locaux de la DGSI, a appris franceinfo de source judiciaire, jeudi soir.

Un passager de dos contemple un avion de la compagnie Air France, le 15 septembre 2014. (Photo d\'illustration)
Un passager de dos contemple un avion de la compagnie Air France, le 15 septembre 2014. (Photo d'illustration) (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)

Un Français soupçonné "d’association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste", a été placé, en fin d'après-midi jeudi 8 mars, en garde à vue dans les locaux de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), a appris franceinfo de source judiciaire, jeudi soir. L'homme âgé de 30 ans a été interpellé à l’aéroport de Roissy.

Possible présence sur une zone de combats jihadistes

La garde à vue devrait permettre aux enquêteurs de savoir quel rôle a joué cet homme. Il aurait rejoint une zone de combats jihadistes en Syrie, avec sa femme d’origine japonaise. Il a été expulsé ensuite de la Turquie vers le Japon, puis du Japon vers la France, mais sans sa femme qui est restée au Japon, a précisé cette même source à franceinfo. Une enquête préliminaire avait été ouverte et un mandat de recherche lancé par le parquet de Paris à l'encontre du trentenaire.

Au moins 323 personnes sont revenues en France, dont 255 majeurs et 68 mineurs, selon les chiffres publiés, le 23 février, lors de la présentation du plan de prévention de la radicalisation. Près de 680 adultes et plus de 500 enfants se trouvent toujours sur place.