INFO FRANCEINFO : 300 jihadistes français sont morts en Irak et en Syrie depuis 2014

Le dernier décompte de la DGSI, révélé mercredi par franceinfo, fait état de 288 hommes et 12 femmes, Français et binationaux, morts en Irak et en Syrie depuis 2014 alors qu'ils avaient rejoint les rangs du groupe État islamique.

De la fumée s\'élève de Mossoul (Irak), après une frappe aérienne de la coalition internationale contre le groupe jihadiste Etat islamique, le 9 juillet 2017. 
De la fumée s'élève de Mossoul (Irak), après une frappe aérienne de la coalition internationale contre le groupe jihadiste Etat islamique, le 9 juillet 2017.  (AHMAD AL-RUBAYE / AFP)

Depuis 2014, 300 Français et binationaux ayant rejoint les rangs de l'organisation État islamique en Irak et en Syrie sont morts, selon le dernier décompte de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) dont franceinfo a pu prendre connaissance, mercredi 7 mars. Selon ces chiffres, 288 hommes et 12 femmes ont été tués. Les autorités françaises estiment qu'environ 1 700 Français ont rejoint la zone irako-syrienne ces quatre dernières années.

Un demi-frère de Mohamed Merah sur la liste

Parmi les derniers jihadistes français tués figurent le Toulousain Sabri Essid, demi-frère par alliance de Mohamed Merah, ainsi que son beau-fils Rayan. Ils étaient apparus en mars 2015 sur une vidéo diffusée par le groupe État islamique, où l'on voyait l'adolescent exécuter un otage.

Au moins 323 personnes sont revenues en France, dont 255 majeurs et 68 mineurs, selon les chiffres publiés, le 23 février, lors de la présentation du plan de prévention de la radicalisation. Près de 680 adultes et plus de 500 enfants se trouvent toujours sur place.