Paris : un policier agressé sur le parvis de Notre-Dame

L'état de santé du policier ne suscite pas d'inquiétude ce mardi 6 juin au soir. L’assaillant a été neutralisé à temps. Il était muni d'un marteau et d'un couteau de cuisine. Il se présente comme un étudiant algérien.

FRANCE 3

Sur le parvis de Notre-Dame à Paris, voici l'assaillant à terre. L’individu vient tout juste d'être maîtrisé sous les yeux des touristes. Il est blessé par balles. Il est 16h20 ce mardi 6 juin, quand au pied de la cathédrale l'homme surgit au milieu de la foule. Marteau à la main, il fonce sur trois policiers en patrouille et blesse l'un d'eux. Son collègue riposte immédiatement en tirant deux fois avec son arme de service. Les touristes se réfugient dans les commerces.

Les policiers de nouveau pris pour cible dans Paris

Touché au thorax, l'assaillant est grièvement blessé. "La riposte de notre collègue a sans doute évité d'autres victimes", explique Yvan Assiona, secrétaire régional du syndicat Alliance Paris. Au sol, l'homme se revendique de l'organisation État islamique. Sur lui, les policiers retrouvent un ordinateur et plusieurs armes blanches. "Il était muni d’un marteau, on a trouvé sur lui aussi des couteaux de cuisine", a assuré Gérard Collomb, ministre de l'Intérieur. Autour de Notre-Dame, le périmètre est bouclé. 900 personnes sont confinées à l'intérieur de la cathédrale. Mains sur la tête, tous sont minutieusement fouillés avant de quitter la cathédrale. Le parquet antiterroriste s'est saisi de l’enquête. Un mois et demi après l'attentat des Champs-Élysées, les policiers ont de nouveau été pris pour cible dans Paris.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des policiers français devant la cathédrale Notre-Dame à Paris, le 6 juin 2017. 
Des policiers français devant la cathédrale Notre-Dame à Paris, le 6 juin 2017.  (YOAN VALAT / EPA)