Attaque de Notre-Dame : le profil de l'assaillant

Depuis hier, mardi 6 juin, les enquêteurs sont intrigués par le profil de celui qui a agressé au marteau le policier devant la cathédrale Notre-Dame à Paris. Rien dans son parcours, de Metz (Moselle) à Cergy (Val d'Oise), ne laissait présager une radicalisation. 

France 3

Le profil de l'assaillant de Notre-Dame intrigue les enquêteurs. Farid Ikken, 40 ans, étudiant algérien, est arrivé en France en 2014 pour faire sa thèse. Il était étudiant en Sciences sociales à l'université de Lorraine. Son directeur de thèse est abasourdi : "Il disait beaucoup de bien de l'occident, il était occidentalisé. (...) Il est aux antipodes des islamistes radicalisés", estime Arnaud Mercier, professeur de faculté et directeur de thèse de Farid Ikken.

"Quelqu'un de féministe"

En Suède, Farid Ikken passe un master de journalisme. Il travaille très régulièrement pour une radio du pays où il signe une centaine de chroniques. Puis il collabore au site d'information Rue 89, où il exerce un journalisme engagé. Pour Blandine Grosjean, journaliste chez Rue 89, "c'était quelqu'un de féministe, parce qu'il a proposé deux sujets qui traitaient vraiment de la condition des femmes, et d'une façon intelligente (...)." Pourtant, hier, mardi 6 juin, Farid Ikken s'est présenté comme soldat du califat, combattant de Daech. Lors des perquisitions de sa résidence universitaire, les enquêteurs ont retrouvé une vidéo d'allégeance au groupe État islamique.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les forces de l\'ordre sécurisent un périmètre autour de Notre-Dame de Paris, après l\'agression d\'un policier sur le parvis de la cathédrale, le 6 juin 2017.
Les forces de l'ordre sécurisent un périmètre autour de Notre-Dame de Paris, après l'agression d'un policier sur le parvis de la cathédrale, le 6 juin 2017. (BERTRAND GUAY / AFP)