Cet article date de plus de six ans.

Temps de travail : tensions à la mairie d'Agen

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
Temps de travail : tensions à la mairie d'Agen
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Le maire d'Agen, Jean Dionis, veut revenir sur l'accord qui permettait aux fonctionnaires de la ville de travailler 33 heures par semaine.

C'est la nouvelle obsession du maire UDI d'Agen, Jean Dionis : augmenter et contrôler le temps de travail de ses 650 agents. Depuis un accord négocié en 2002, ceux-ci travaillaient 33 heures par semaine en moyenne au lieu de 35. Par conséquent, le maire devait recruter des intérimaires et payer des heures supplémentaires. Un luxe qu'Agen ne peut plus se permettre pour cause d'entrée "en période de vaches maigres", souligne Jean Dionis.

Le retour de la pointeuse

Les employés de mairie se voient perdre trois à cinq jours de congés annuels, et ne cachent pas leur mécontentement. Ils tiennent à leurs congés payés, et grâce à des arrangements, certains ont préféré augmenter de quelques minutes par jour leur temps de travail au lieu de perdre des vacances. La pointeuse, comme à l'usine, est précise. Jean Dionis envisage d'ailleurs de la généraliser dans tous les emplois publics de la municipalité. Objectif : économiser 300 000 euros par an.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.