Tchétchénie : le récit édifiant d'un homosexuel réfugié en France

L'équipe d'Envoyé spécial a rencontré Sacha, un homosexuel torturé en Tchétchénie et réfugié en France.

Franceinfo tv

Sacha a été chassé de Tchétchénie parce qu'il est homosexuel. Il est réfugié en France depuis quatre mois. Comme de nombreux autres, les autorités tchétchènes l'ont torturé. "Ils nous humiliaient, nous insultaient, nous disaient que nous étions la honte de la nation et que nous devions laver ce péché avec notre sang. Ils ont posé une petite caisse sur une table. Il y avait des fils électriques et des petites pinces. Ils m'ont mis ces pinces sur les doigts et ils ont commencé à augmenter petit à petit l'intensité du courant. Quand le courant passa par le corps, c'est comme s'il s'arrêtait à chaque articulation. Je sentais toutes les courbes de mon corps, tous mes os, j'avais l'impression que mes os étaient broyés", témoigne ce dernier.

"Ma famille m'aurait tué"

Sacha poursuit : "Je pense qu'ils voulaient éradiquer ce 'mal contagieux' qu'est l'homosexualité, qu'ils voulaient purifier la nation. Ils devaient se dire qu'en tuant cette génération, il n'y en aurait plus de nouvelles. Je pensais que tout était fini, je ne pensais même pas que quelqu'un sortirait vivant d'ici. Pour les proches de tous ceux qui ont été arrêtés, ça a été un coup de massue. J'ai réussi à fuir tout de suite la Tchétchénie, je pense que ma famille m'aurait tué et enterré en cachette sinon."

Un drapeau LGBT brandi lors de la Marche des fiertés à Paris, le 24 juin 2017.
Un drapeau LGBT brandi lors de la Marche des fiertés à Paris, le 24 juin 2017. (MAXPPP)