Sophie Le Tan : une section nette observée sur les ossements

Lundi 28 octobre, la procureure de la République de Strasbourg (Bas-Rhin) a indiqué que les enquêteurs disposaient d'indices après la découverte du corps de Sophie Le Tan.

France 3

La procureure de la République de Strasbourg (Bas-Rhin) s'est exprimée lundi 28 octobre. Lors de sa conférence de presse, elle est revenue sur la découverte des ossements découverts aux abords d'une forêt. "Les premières analyses ADN partielles confirment qu'il s'agit bien de Sophie Le Tan. Mais les expertises se poursuivent, notamment sur un os qui présente une section nette et franche", rapporte le journaliste Thomas Cuny depuis Strasbourg.

Jean-Marc Reiser clame toujours son innocence

Les enquêteurs devront déterminer si la scie retrouvée chez Jean-Marc Reiser pourrait être à l'origine de cette blessure. Des traces de l'étudiante de 20 ans avaient été retrouvées sur l'engin. L'avocat du principal suspect a indiqué attendre la fin des analyses complètes du corps pour s'entretenir avec son client. Jean-Marc Reiser clame son innocence depuis le début de l'enquête. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Des clichés de Sophie Le Tan exposés afin de rendre hommage à la jeune femme alors considérée comme disparue, le 20 septembre 2018 à Schiltigheim (Bas-Rhin).
Des clichés de Sophie Le Tan exposés afin de rendre hommage à la jeune femme alors considérée comme disparue, le 20 septembre 2018 à Schiltigheim (Bas-Rhin). (FREDERICK FLORIN / AFP)