Seine-Saint-Denis : le maire des Lilas réclame "un plan d'action" après la mort d'un garçon de 12 ans dans une rixe entre bandes

Daniel Guiraud demande lundi sur franceinfo des "moyens matériels et humains suffisants pour s'attaquer au phénomène". "Il pointe un réel problème de service public".

Les Lilas (Seine-Saint-Denis), rue des Sablons.
Les Lilas (Seine-Saint-Denis), rue des Sablons. (GOOGLE STREET VIEW)

"On ne peut pas laisser en région Île-de-France et partout en France se développer ce phénomène de rixes entre bandes qui sont suivies de blessés graves et trop souvent de morts", a alerté lundi 15 octobre sur franceinfo Daniel Guiraud, le maire PS des Lilas, en Seine-Saint-Denis. Samedi, dans sa commune, un adolescent de 12 ans a été mortellement blessé à coups de barre de fer lors d'une rixe impliquant une vingtaine de jeunes.

C'est la consternation face à la mort d'un jeune, et la compassion, mais c'est également l'expression d'un nécessaire sursautDaniel Guiraud, maire des Lilasà franceinfo

"Il est décédé [dimanche] après-midi à l'hôpital Robert-Debré à Paris", après avoir été "roué de coups par une bande", a expliqué Daniel Guiraud. "Il faut qu'on prenne la vraie mesure du phénomène, au-delà du court terme, et engager rapidement un plan d'action avec des moyens matériels et humains suffisants pour pouvoir s'attaquer au phénomène".

Le maire PS des Lilas estime qu'il "y a un réel problème de service public". "A force, de réduire au fil des ans le nombre d’agents publics, de fonctionnaires de police, de justice, on le paie un jour ou l'autre", détaille Daniel Guiraud. "Aujourd'hui, la société le paie".