Refus d'obtempérer en Seine-et-Marne : le conducteur du scooter est également décédé, au lendemain de la mort du passager

Les deux occupants du deux-roues, âgés de 17 ans, ont eu un accident dans la commune de Chelles, après une course-poursuite avec la BAC.
Article rédigé par France Info
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Un véhicule de la police nationale. (photo d'illustration) (FIORA GARENZI / HANS LUCAS)

En fin d’après-midi dimanche 10 décembre, le conducteur du scooter, âgé de 17 ans, est décédé, annonce le parquet de Meaux. Cela fait suite à un refus d'obtempérer vendredi soir à Chelles (Seine-et-Marne). Samedi, le passager du scooter, aussi âgé de 17 ans, a perdu la vie.

Une course-poursuite a eu lieu sur deux kilomètres environ entre Neuilly-sur-Marne, en Seine-Saint-Denis et Chelles, en Seine-et-Marne. Vendredi soir, peu après 23 heures, la brigade anti-criminalité (BAC) de Neuilly-sur-Marne a voulu "contrôler un scooter dont le conducteur venait de griller un feu rouge", relate le parquet, mais le conducteur a "pris la fuite".

Arrivé dans la commune de Chelles, le conducteur du scooter a tenté "d'éviter des véhicules arrêtés à un feu rouge" et "changeait de voie devant le véhicule de la BAC". Le parquet précise qu'après cela, le scooter a perdu l’adhérence sur la route puis est venu s'encastrer sous un véhicule à l'arrêt à un feu de circulation.

"Pas de contact matériel entre le véhicule de la BAC et le scooter"

Les deux occupants du deux-roues, deux jeunes hommes âgés de 17 ans, se sont retrouvés coincés sous la voiture à l'arrêt. Le scooter a atterri quelques mètres plus loin."En l’état des premières investigations et notamment l’exploitation des vidéosurveillances de la ville de Chelles et de l’enregistrement d’une caméra portée par un fonctionnaire de police, il semblerait qu’il n’y ait eu aucun contact entre le scooter et le véhicule de la BAC", selon le parquet de Meaux.

Les enquêteurs ont entendu dimanche deux automobilistes, des témoins qui ont assisté aux faits. "Ces deux personnes ont attesté ne pas avoir constaté de contact matériel entre le véhicule de la BAC et le scooter", a précisé le parquet dans un communiqué.

Deux enquêtes ont été ouvertes par le parquet : l'une pour refus d'obtempérer, l'autre pour homicide et blessures involontaires, confiée à l'IGPN, d'après le procureur. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.