Cet article date de plus de deux ans.

Seine-et-Marne : un vendeur poignardé à mort au centre commercial de Claye-Souilly, un homme interpellé

D'après les premières informations obtenues de source policière par France télévisions, un différend commercial aurait opposé le suspect aux employés d'un magasin Bouygues Telecom.

Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Le centre commercial de Claye-Souilly (Seine-et-Marne), où un homme a été interpellé le 10 juillet 2021 après l'agression de deux employés d'une boutique de téléphonie. (GOOGLE STREET VIEW)

Un homme a été interpellé samedi 10 juillet en début d'après-midi au centre commercial de Claye-Souilly (Seine-et-Marne) après l'agression au couteau de deux vendeurs d'une boutique Bouygues Telecom, a appris France Télévisions de source policière. L'une des victimes, âgée de 18 ans, est morte. Une seconde, âgée de 20 ans, a été gravement blessée et a été transportée à l'hôpital dans un état d'urgence absolue.

Vers 13h10, un homme s'est présenté à la boutique Bouygues Telecom du centre commercial "Les Sentiers" dont il était client. Il s'en est d’abord "pris verbalement" à l’apprenti de 20 ans, vraisemblablement "en lien avec une difficulté de facturation", a détaillé la procureure de la République de Meaux, qui s'est rendue sur place vers 18 heures. Il a ensuite subitement attaqué le jeune homme de 20 ans au thorax avec un couteau, avant de s’en prendre au second employé de 18 ans, lui donnant un coup de couteau dans le cœur.

Le suspect interpellé par un policier et un agent pénitentiaire hors service

Les deux jeunes apprentis sont parvenus à prendre la fuite "avant de s’effondrer plus loin dans la galerie marchande où des clients sont venus les secourir", a précisé la procureure. Arrivés rapidement sur place, les pompiers ne sont pas parvenus à sauver le jeune homme de 18 ans qui est mort sur place.

L'individu interpellé est âgé de 62 ans. Il a été arrêté par un policier et un agent pénitentiaire, tous deux hors service, qui se trouvaient dans le centre commercial au moment des faits. Le ministre de l'Intérieur a salué leur action sur son compte Twitter. 

L'homme de 62 ans a été placé en garde à vue. Une enquête a été ouverte pour "homicide volontaire et tentative d’homicide volontaire".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.