Remise en liberté de Kaaris et Booba : "C'est une décision conforme aux principes du droit"

C'est conforme "au principe de la présomption d'innocence. [Kaaris] a toujours dit qu'il n'était pas à l'origine de cette rixe", explique sur franceinfo Me David-Olivier Kaminski, l'avocat du rappeur qui était détenu depuis début août, comme Booba contre qui il s'était battu à Orly.

Maître David Olivier Kaminski, l\'avocat de Kaaris.
Maître David Olivier Kaminski, l'avocat de Kaaris. (GERARD JULIEN / AFP)

Les rappeurs Booba et Kaaris, placés en détention provisoire après leur bagarre à Orly début août, sortent de prison. La cour d'appel de Paris a ordonné ce jeudi la remise en liberté et le placement sous contrôle judiciaire des deux hommes. Ils seront jugés devant le tribunal de Créteil le 6 septembre, ont interdiction de quitter le territoire français et doivent remettre chacun une caution de 30 000 euros. "C'est une décision qui est conforme aux principes du droit, c'est-à-dire le principe de liberté", a réagi sur franceinfo Me David-Olivier Kaminski, l'avocat de Kaaris.

Pour Kaaris, c'est conforme "au principe de la présomption d'innocence. Il a toujours dit qu'il n'était pas à l'origine de cette rixe et qu'il avait tout fait pour éviter la bagarre. Maintenant, il faut relativiser", explique Me David-Olivier Kaminski. "C'est une bagarre avec au fond beaucoup de bruit sur les réseaux sociaux, mais sur le plan judiciaire, des conséquences physiques et humaines relatives et peu importantes."

Kaaris sera présent à son procès, affirme son défenseur

Cette remise en liberté est conditionnée par "la remise d'un passeport, à un obligation de cautionnement, des choses judiciaires très classiques. Pour nous, le procès du 6 septembre, c'est la véritable défense de Kaaris et il est évident qu'il sera présent à son procès." Me David-Olivier Kaminski estime "qu'il n'est pas sérieux" de penser qu'il va y avoir des risques de représailles. "C'est l'intérêt de chacun de respecter le contrôle judiciaire, il n'y a pas de difficulté du côté de Kaaris et on va s'y engager."