Restos du Coeur : le responsable agressé aurait menti

La semaine dernière, un membre de l'association à Montreuil avait déclaré avoir été agressé à la hache et au couteau. Les enquêteurs remettent en cause son récit.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Un responsable des Restos du Cœur avait déclaré la semaine dernière avoir été agressé à la hache et au couteau. Les enquêteurs ont désormais des doutes sur les faits. L'homme a été déféré ce mercredi au tribunal de grande instance de Bobigny (Seine-Saint-Denis). Sur place, Clément Le Goff explique que "le récit de son agression présumée par un couple vendredi dernier est truffé d'incohérences, aucun témoin n'y a assisté. Les enquêteurs ont effectué des prélèvements ADN sur les armes blanches, et aucune trace autre que la sienne n'y a été détectée".

Dénonciation de crime imaginaire

En garde à vue, le gérant persiste et maintient ses déclarations, "mais pour les policiers, il semble passer du statut de victime présumée à celui de suspect. Selon nos informations, il va vraisemblablement recevoir une convocation dans les prochains jours pour être jugé pour dénonciation de crime imaginaire. Il risque six mois de prison", ajoute le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT