Cet article date de plus de six ans.

Reprise des cours difficile après la mort de trois adolescents à Bas-en-Basset

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Reprise des cours difficile après la mort de trois adolescents à Bas-en-Basset
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Une cellule de soutien psychologique a été mise en place après la mort de trois adolescents samedi 13 juin, dans une explosion à Bas-en-Basset (Haute-Loire). Reportage de France2.

À Bas-en-Basset (Haute-Loire), les adolescents reprennent le chemin de l'école ce lundi 15 juin, après la mort, samedi, de trois adolescents dans une explosion et l'hospitalisation d'un quatrième jeune, gravement blessé.

L'atmosphère est lourde, dans ce lycée de Monistrol-sur-Loire, près de Bas-en-Basset, constate l'équipe de France 2. Les drapeaux du lycée sont en berne. Deux des quatre jeunes victimes de l'explosion de samedi étaient scolarisées ici, en seconde. "Tout le monde les connaissait, on les voyait tous les jours, ça fait un choc", témoigne une élève.

"Ça tient à peu de choses"

L'accident a vraisemblablement eu lieu alors que les quatre jeunes manipulaient des produits chimiques, rappelle le journaliste de France 2. Ils auraient voulu recréer un effet fumigène dans le cadre d'un jeu de guerre : l'airsoft. Au lycée de Monistrol-sur-Loire, ce jeu est connu. "Moi et des amis, on a déjà fait des expériences comme ça", confie un autre adolescent. "Ça s'est toujours bien passé. Ça tient à peu de choses en fait".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Faits-divers

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.