Cet article date de plus de sept ans.

Anglet : un homme tue sa femme et ses enfants avant de se suicider

L'homme s'était d'abord retranché dans sa maison, mardi, forçant la BRI à intervenir. Les deux enfants étaient âgés de 11 et 16 ans, d'après les informations de France 3 Aquitaine.

Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
La police et les secours autour de la maison où un homme a tué sa famille, à Anglet (Pyrénées-Atlantiques), le 21 juin 2016. (FRANCE 3 / EUSKAL HERRI)

Un homme a tué sa femme et ses deux enfants avant de se suicider, mardi 21 juin, à Anglet (Pyrénées-Atlantiques), a indiqué le parquet de Bayonne. Les deux enfants étaient âgés de 11 et 16 ans, d'après France 3 Aquitaine. Les corps ont été découverts par la police dans l'institut de beauté qui se trouve au domicile du couple. Selon le maire de la ville, Claude Olive, interrogé par Sud-Ouest, les victimes ont été abattues avec une arme à feu.

C'est un voisin, inquiet, qui a alerté les secours en début d'après-midi, a de son côté précisé le procureur de la République, Samuel Vuelta-Simon. L'absence des enfants à l'école a fini par alerter les proches de la famille, notent nos confrères de France 3, précisant que l'homme s'est d'abord retranché dans la maison forçant la BRI à intervenir. 

Un ancien candidat à la mairie

"La famille était connue", a assuré le maire d'Anglet, sans donner plus de détails. Le père était commerçant et ancien gérant de discothèque. Il était aussi connu pour son engagement politique. Cet ancien militant UMP-Les Républicains avait été évincé de la campagne municipale de 2014 à Anglet pour avoir voulu se présenter en outsider contre le maire Claude Olive, du même parti politique, explique France 3 Aquitaine. 

En septembre, il avait été condamné par le tribunal de Bayonne pour avoir menacé de diffuser des documents à caractère diffamatoire contre l'édile. Il avait écopé de 5 000 euros d'amende, dont 3 000 euros avec sursis. Selon des sources concordantes, le commerçant était aussi en grande difficulté financière et sa femme aurait envisagé une séparation.

Le père de famille a laissé une lettre, ce qui accrédite la thèse du suicide, a précisé le procureur Samuel Vuelta-Simon, qui doit tenir une conférence de presse mercredi matin sur cette affaire. L'heure et le scénario précis du drame ne sont toujours pas connus avec certitude. La police technique et scientifique était encore sur les lieux mardi en toute fin d'après-midi.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.