Les cimetières, nouvelles victimes des voleurs

Les vols dans les cimetières se multiplient. Dans l'Allier, le cimetière de Saint-Victor est devenu une cible.

France 3

Métaux, plaques mortuaires, fleurs coupées et même plantes vertes, le cimetière de Saint-Victor est régulièrement volé. "On nous a volé plusieurs plaques avec du bronze, des croix, des ornements funéraires. C'est un peu déconcertant de voir que des gens peuvent s'attaquer comme ça à ce que l'on a de plus précieux quelque part. C'est à dire, le souvenir de nos morts", explique un employé du cimetière. Depuis six mois, le rythme semble s’accélérer, avec un vol déclaré toutes les trois semaines environ, parfois quelques jours seulement après l'enterrement.

Des pistes pour agir

La commune de 2.000 habitants est considérée comme calme, mais elle est située sur des axes de circulation importants. Un emplacement qui pourrait en partie expliquer ces vols. Pour enrayer le phénomène, la ville envisage désormais le gardiennage du cimetière, mais également un dispositif de vidéo-surveillance. "Le problème est en commission de travail, mais ce qui est certain c'est que l'on ne restera pas sans réponse face au désarroi de la population", affirme Jean-Pierre Guerin, le maire de la commune. En attendant la décision du conseil municipal, les forces de l'ordre ont été sollicitées. Les rondes de la Brigade anti-criminalité de l'agglomération passent désormais plus souvent par Saint-Victor.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des tombes profanées dans le cimetière Saint-Roch de Castres (Tarn), le 15 avril 2015.
Des tombes profanées dans le cimetière Saint-Roch de Castres (Tarn), le 15 avril 2015. (REMY GABALDA / AFP)