Violences policières sur un producteur : "ces images nous font honte" réagit Emmanuel Macron

L’agression par des policiers de Michel Zecler a provoqué la colère du président Macron qui a dénoncé, vendredi 27 novembre, des "images qui nous font honte".

France 3

Ce sont des vidéos qui ont choqué tout le pays et mis en colère le chef de l’État, vendredi 27 novembre. Sur sa page Facebook, le président Macron a dénoncé des "images qui nous font honte", celles d'un homme noir victime de violences policières. Alors que le lien de confiance entre les Français et la police se délite jour après jour, certains membres du gouvernement brisent aussi le silence pour dénoncer l’inacceptable. "En tant que citoyenne, je suis choquée. Et en tant que femme noire, je suis blessée, triste et en colère", a réagi Élisabeth Moreno, ministre déléguée chargée de l’Égalité femmes-hommes.

Mettre un terme à la crise politique

Une colère partagée par Jean-Michel Fauvergue, rapporteur de la loi de "sécurité globale". Élu de la majorité et ancien patron du Raid, il ne mâche pas ses mots : "Les barbares en uniforme étaient de sortie ce soir-là. Je peux vous garantir, pour avoir passé quarante ans dans la police, que ce que j’ai vu m’a fait honte." De son côté, l’opposition demande des sanctions jusqu’au sommet de l’État. Des mots forts, partagés samedi 28 novembre au sein de la majorité.

Le JT
Les autres sujets du JT
Emmanuel Macron, le 17 novembre 2020.
Emmanuel Macron, le 17 novembre 2020. (Ludovic MARIN / AFP / POOL)