Un jeune invente son enlèvement pour échapper au dentiste

Son mensonge a déclenché une enquête de police qui a duré un mois dans le Gard avant que le garçon, âgé de 12 ans, avoue aux enquêteurs.

Fin mai 2014, un adolescent de Bagnols-sur-Cèze (Gard) a préféré simuler un enlèvement plutôt que de se rendre à son rendez-vous chez le dentiste.
Fin mai 2014, un adolescent de Bagnols-sur-Cèze (Gard) a préféré simuler un enlèvement plutôt que de se rendre à son rendez-vous chez le dentiste. (BSIP / UIG / UNIVERSAL IMAGES GROUP / GETTY IMAGES)

Il a mis la police sur les dents pour rien. Un adolescent de 12 ans de Bagnols-sur-Cèze (Gard) a simulé son enlèvement pour éviter de se rendre à son rendez-vous chez le dentiste, rapporte vendredi 20 juin Midi Libre.

Les faits remontent à la fin mai. Les gendarmes retrouvent l'ado à Saint-Gervais, à une dizaine de kilomètres de son domicile. Le jeune explique alors aux forces de l'ordre avoir été enlevé dans le centre-ville de Bagnols, vers 16h30, alors qu'il se rendait chez le dentiste. Il décrit précisément son agresseur : "Un homme de corpulence moyenne et musclé, de type européen, âgé d'une trentaine d'années", rapporte Midi Libre. Le ravisseur porterait aussi une cicatrice verticale sur la joue droite, il est vêtu d'une chemise noire, d'un jean clair... Un portrait-robot est établi par les enquêteurs. 

Le jeune homme donne également des détails sur les circonstances de l'enlèvement, ainsi que sur le véhicule de son agresseur. Mais, après un mois d'enquête et de vérifications, auditions et vidéosurveillance à l'appui, les forces de l'ordre se rendent compte que l'ado a tout inventé. Il a avoué aux enquêteurs avoir eu trop peur de se rendre chez le dentiste.