Yvelines : le commissariat de Trappes et le centre de rétention de Plaisir visés par des tirs de mortiers d'artifice

Les violences urbaines s'intensifient depuis deux semaines dans le département. Le syndicat Unité SGP Police parle de "66 faits d'attaques aux mortiers et projectiles" contre les forces de l'ordre.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Commissariat de police de Trappes dans les Yvelines. (VINCENT ISORE / MAXPPP)

Dans les Yvelines, de nouveaux tirs de mortiers d'artifice ont visé notamment le centre de rétention situé à Plaisir et le commissariat de Trappes, sans faire de blessé, dans la nuit de lundi à mardi, a appris franceinfo mardi 27 avril de source policière. Des faits similaires se sont produits les deux nuits précédentes, a indiqué cette source. Il n'y a pas d'interpellation pour l'instant.

À Plaisir, vers 23 heures lundi, plusieurs personnes ont visé les fenêtres du centre de rétention administratif. Ces tirs ont provoqué un départ de feu. Un peu plus tard, à Trappes, le commissariat a essuyé une quinzaine de tirs de mortiers vers minuit.

100 faits recensés en 15 jours dans les Yvelines

Selon le syndicat Unité SGP Police qui a également confirmé ces faits, depuis le 13 avril, "100 faits de violences urbaines ont touché les Yvelines dont 66 faits d'attaques aux mortiers et projectiles contre des policiers nationaux, municipaux et des bâtiments de police".

Des attaques similaires se sont déroulées ces derniers jours dans la métropole lilloise. Plusieurs soirées de violences urbaines ont notamment eu lieu à Tourcoing donnant lieu à plusieurs interpellations.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.