Nord : six interpellations après une nouvelle soirée agitée à Tourcoing

C'est la quatrième soirée de violences d'affilée dans la région. Il n'y a pas eu de blessés.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le palais de justice de Lille. (STÉPHANE BARBEREAU / RADIOFRANCE)

Six personnes ont été interpellées mardi soir au cours d'une soirée agitée à Tourcoing, près de Lille dans le Nord, a appris franceinfo mercredi 21 avril de source policière. C'est la quatrième soirée de violences d'affilée.

La police lilloise précise dans un tweet que vers 23 heures, un "début d'agitation" a été "rapidement maîtrisée par les policiers nationaux et locaux". Six personnes sont en garde à vue pour des "incendies et tirs de mortiers". De l'autre côté de la métropole lilloise, à Wattignies, une personne a également été interpellée pour des tirs de mortiers d'artifice vers 3 heures, dans la nuit de mardi à mercredi. Il n'y a eu aucun blessé, précise la police nationale.

Un gros dispositif policier avait été déployé mardi soir. Une troisième compagnie de CRS a été appelée en renfort, portant à 240 le nombre de CRS mobilisés dans la métropole lilloise, en plus des patrouilles de sécurité publique et de la BAC, précise France Bleu Nord.

240 CRS mobilisés

Les violences visant les forces de l'ordre ont débuté samedi soir après un rodéo à moto à Tourcoing, au terme duquel deux personnes ont été interpellées. "L’enquête n’a pas permis d’établir l’implication" des deux interpellés, précise le parquet de Lille à France Bleu, "seuls les faits de circulation avec un engin non homologué et défaut de casque ont pu être retenus" pour l'un d'eux.

Le dimanche soir, "un individu âgé de 19 ans a été placé en garde à vue pour violences sur personnes dépositaires de l’autorité publique". Il a été déféré au parquet et placé en détention provisoire dans l’attente de sa comparution ce mercredi devant le tribunal correctionnel, indique le parquet. Dans la nuit de lundi à mardi, ce sont 12 personnes qui ont été interpellées à la suite des "nouveaux événements survenus à Tourcoing, Lille et Wattignies", confirme le parquet. Onze gardes à vue sont toujours en cours.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.