Violences urbaines dans l'Orne : tirs de mortier sur les forces de l'ordre et voitures incendiées à Alençon

La nuit du mardi 27 au mercredi 28 septembre a été marquée par plusieurs heures de violences urbaines dans le quartier de Perseigne, à Alençon dans l'Orne.

Article rédigé par
France Bleu Normandie - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La police a été mobilisée une grosse partie de la nuit de mardi 27 à mercredi 28 septembre, à Alençon, pour faire face à des violences urbaines. (MARC BERTRAND / RADIOFRANCE)

Une nuit émaillée de violences urbaines dans le quartier de Perseigne, à Alençon (Orne), entre mardi 27 et mercredi 28 septembre. En tout, 24 véhicules et des poubelles ont été incendiés, ont appris ce mercredi France Bleu Normandie et franceinfo de source policière. Une cinquantaine d'individus ont tiré une quarantaine de mortiers d'artifice en direction des forces de l'ordre. Des voitures ont également été retournées.

Ces violences urbaines ont débuté vers 23h30 mardi, 35 policiers et gendarmes sont intervenus sur place jusqu'à 2h du matin. Des véhicules ont été utilisés pour faire des barrages dans les rues du quartier. Les forces de l'ordre ont été visées par des tirs de mortiers, sans faire de blessés.

Des émeutes suite à un refus d'obtempérer

Les lieux ont pu être sécurisés pour permettre l'intervention des pompiers. À 2h du matin ce mercredi, le calme était revenu dans le quartier. Selon franceinfo de source policière, ces violences font suite à l'interpellation d'un homme après un refus d'obtempérer mardi après-midi dans le quartier. Cet homme avait incité les jeunes du quartier à l'émeute.

Des violences avaient déjà éclatées dans ce quartier le 27 octobre 2021, des véhicules avaient été incendiés et des policiers visés par des tirs de mortiers d'artifice.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Police

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.